Le but de ce “challenge” est d’acquérir une compréhension globale de l’état de santé actuel des récifs coralliens et des trajectoires possibles que ces récifs pourraient emprunter, grâce à un suivi des récifs et des facteurs environnementaux (température ou productivité de l’eau) ou humains, qui peuvent affecter ou améliorer leur croissance. 100 Island Challenge s’intéresse à trois facteurs en particulier :

  • la productivité des océans (concentration en chlorophylle-A)
  • la topographie de l’île (île haute, atoll)
  • la présence humaine (non habité, habité, très habité)

Au travers de ces facteurs, les chercheurs vont suivre la croissance des récifs coralliens, comment les communautés cohabitent et interagissent entre elles et ils essaieront de mettre en évidence les tendances dans l’organisation des communautés à travers le temps à l’échelle régionale.

IMG 3592   Copie

Gilles Siu a pu tester le système. Photo Credits : S.Sandin


Sur le terrain, près de 2000 photos sont prises pour une zone de 100 m², à deux ans d’intervalle sur huit sites sur chaque île du challenge. Ces photos sont ensuite utilisées pour des reconstitutions en 2D ou 3D.

Lors de ce passage en Polynésie française, l’équipe du Polynesia Mana a eu l’occasion d’essayer le système de prises de vue. Pour Gilles Siu, ingénieur IRCP, travailler avec Stuart Sandin et son équipe est "une opportunité à saisir ! En effet, les nouvelles techniques de suivi couplées à l’informatisation des métiers permettent de reconstituer de mieux en mieux le milieu dans lequel nous travaillons. Cela permet une exploration spatiale et temporelle minutieuse qu’une plongée seule ne pourrait suffire à reproduire. De plus, avec la démocratisation de la vidéo 3D et de la réalité virtuelle, les produits dérivés de ces captures permettront à de plus en plus de monde de faire l'expérience du monde sous-marin et donc de mieux le comprendre et le protéger."

Reconstructions 3D de la pente externe de Moorea. Réalisation 100IslandChallenge



Site internet http://100islandchallenge.org/